Louable pour une courte durée, la Boutique Éphémère a été pensée par la mairie comme un moyen de « redynamiser le commerce local ». « Elle doit permettre à des entrepreneurs de tester le marché sucycien et leur donner envie de s’installer », rappelle David Cardoso, conseiller municipal chargé du commerce.

Il fait le bilan, un an plus tard : « Au niveau du remplissage, c’est un succès ! On est tout le temps plein, sauf pendant les vacances.

Dernières en date : Caroline Blamoutier et Nathalie Bajan, peintres en bâtiment, qui occupent cette Boutique jusqu’à dimanche. « On voulait prendre la température pour développer notre activité de relooking de meubles, explique la seconde. On pense à investir dans un local mais on ne veut pas le faire n’importe comment. » Les deux copines ont recueilli des « touches, contacts et options » mais pas d’achats fermes. Déçues parce que « c’est du temps qu’on ne passe pas sur les chantiers » mais heureuses d’avoir laissé leurs coordonnées.

« Bien pensé » et « bien perçu » par les habitants : « Ça dynamise le centre-ville !

Article disponible sur leparisien.fr